BRUT – 0 / 43 – Costognos

Samedi dernier, aux aurores, se jouait le 3ème match de championnat. L’adversaire du jour, le BRUT est à ne pas prendre à la légère. D’une part car notre entame de saison est moyenne (1défaite et 1 victoire à l’arrachée minorée d’une carton rouge), et d’autre part notre historique face au BRUT est équilibré (1 défaite, 1 nul, 1 victoire). Il s’agit donc de ne pas se fourvoyer…

Et ça n’en prends pas exactement le chemin, quand à 30 minutes du coup d’envoi, plusieurs têtes manquent à l’appel. Nous assistons même au premier « no show » de la saison par Martin Mystère. Certes l’horaire était matinal, mais la on parle bien « d’enculer » les copains…

C’était trop dur d’être concentré deux matchs d’affilée, et les Costognos commencent à la hâte un échauffement, qui, dans tout les cas sera bâclé… Mais comme on est les meilleurs pour rentrer dans un match à froid, c’est parfait.

Bizarrement, l’entame de la partie me fait mentir, et la machine Costognienne, soleil dans le dos, se met en branle sans attendre. Les consignes ont été claires, « pas de fautes », les grattages sont interdits, les hors jeu aussi, et ça se sent. Nous sommes étonnement propres et peu pénalisés.

Malgré une résistance farouche en première période et quelques attaques placées, le BRUT, inférieur en nombre, est de plus en plus doux. La défense jaune et noire est tranchante et nos banderilles affaiblissent la bête à petit feu.

Par trois fois, il s’en faut de peu, pour que la balle ne viennent s’aplatir dans l’embut adverse, mais la gourmandise nos attaquants, qui d’un en avant ou d’une chistera abusive, laissent échapper la gonfle.

Avant la pause, les vannes s’ouvrent et le premier Costognos à se rendre à Dame ouvre la voie.

La seconde mi temps est à sens unique et c’est ainsi que successivement, Chapelle, Mlatac, Raulo, Borie, Muth, Thollet et Lacave viennent s’allonger balle en main en terre promise.

Le tableau de marque final affiche 0 – 43. Voilà de quoi nous rassurer.

Parmi les faits marquants, on retiendra la célébration footballistique de notre Cardinal, qui pour son premier essai depuis mathusalem s’est senti investi de la puissance divine (ce qui lui vaudra une banane bien méritée) ; on repensera aussi à la combinaison qui a conduit à cette percée, parfaitement orchestrée par notre Lolo national. Ce même Lolo qui a su distiller un coup de pied Michalesque pour permettre à notre meilleur marqueur de l’année passée, j’ai nommé Greg Lacave, d’ouvrir son compteur sur un splendide duel aerien. Enfin, on n’oubliera pas les tentatives de transformation magistrales de l’élève Ducobu, qui à quelques devoirs en retard sur le jeu au pied…

La transition est toute faite pour souhaiter bon vent à Monsieur Savigny qui jouait son dernier match à nos côtés. Nicolas, le Costognisme t’a adopté, et comme son fils il ne t’oubliera pas, merci à toi.

Pour continuer sur les remerciements, merci à l’inébranlable Alix, accompagnée cette fois par Chloé et Cécile, merci l’arbitre, merci aux coachs sur le terrain et sur le bord, et enfin merci à la belle famille de Muth qui sont les seuls à lui inspirer l’art du plaquage.

Et pour conclure, bon rétablissement à Paul, qui pour plaire à sa belle, s’est fracturé le scaphoïde…