Costognos 33 / 28 XV du Steak

En cette belle matinée d’automne, tous les acteurs étaient au rendez-vous ou presque.

De bonnes conditions, une température de 15 degrés avec un beau soleil. Il a fallu tout d’abord procéder à une course d’orientation périlleuse pour trouver le terrain. Certains se seraient perdus à commencer par l’arbitre qui a été aperçu avant le match dans une camionnette blanche mais qui a retrouvé son sifflet et son chemin à la mi-temps.

La première mi-temps fut plutôt bien maitrisée par les Costos avec un essai de Juju en tout début de match sur un coup de pied par-dessus de Valentin. Transformé par Lolo.

Mais le XV du Steak n’a pas abandonné, loin de là. Sur un coup de pied de déplacement ils mettent au défi Valentin, et voulait voir s’il était capable de récupérer la fameuse Banane. C’est chose faite, en voulant se dégager il met un grand coup de pompe contré, bien évidemment, ce qui permet à l’ailier d’aller aplatir son premier essai en 23 ans de carrière en folklo. Sa femme sur le banc a même versé une larme et il a appelé toute sa famille à la mi-temps pour leur expliquer son exploit.

Mais les Costos c’est aussi une famille, un esprit d’équipe : notre star internationale, qu’on ne présente plus, Mosa veut rattraper la boulette du copain. Il s’est senti investi d’une mission, on lui a murmuré quelque chose à l’oreille. Et c’est encore avec un coup de pied par-dessus qu’il il élimine son vis-à-vis puis une fois lancé on ne l’arrête plus. Et pour avoir un 10/10 de la part de Jean-Marc Généreux il ressort ses cours de Gymnastique du collège et nous envoie trois roulades d’affilée avant de procéder à une pression de haut en bas sur le ballon derrière la ligne d’embut. Bravo l’artiste ! Transformé par Lolo.

Cela a donné des idées à nos ¾ et Mosa perce encore et va mourir à 50 cm de la ligne, bien suivi par Chapelle qui ramasse la balle et va marquer.
Ensuite c’est au tour de nos avants de briller, et c’est notre capitaine Bobo qui va derrière la ligne après un super travail de Benjamin qui perce plein axe.

Mais les Costos ont faibli en deuxième mi-temps, et se sont fait beaucoup trop pénaliser. L’arbitre, qui venait d’arriver avec des paillettes et des plumes roses partout, leur reproche de ne pas rester sur leurs appuis sur les phases de ruck. Ce qui permet au botteur adverse de s’essayer aux pénalités puis de régler la mire. La touche des jaunes et noirs n’est pas efficace et les ballons sont trop facilement rendus aux adversaires qui n’en demandaient pas tant !

Mais sur des belles « C » puis une « O » puis une « S » (j’ai bien appris ma leçon) le ballon file à l’aile sur notre Gersois, qui, selon les bruits de couloir aurait sacralisé son amour pour sa région lors d’une soirée à Pampelune chez Michel, tard le soir. Il met les cannes et élimine plusieurs joueurs mais sent qu’il a besoin d’un homme, un vrai, pour l’aider à terminer son action. C’est alors qu’arrive le camion « Baché » dit Padre ! Plein fer, il vient aider le petit « merdeux » et lui montrer qu’à l’époque … Beh on savait attraper un ballon à 5 mètres de la ligne et aplatir !

 

Il reste peu de temps et les soldats du XV du Steak se font de plus en plus pressant et mettent la pression aux Costos à 5 mètres de la ligne durant une bonne dizaine de minutes. On a pu voir qu’aux Costos on en avait dans le calbar. Courageux jusqu’au bout ils ont pu mettre la main sur le ballon et sortir le ballon en touche. Un grand ouf de soulagement. Une belle victoire qui fait du bien au moral malgré une seconde mi-temps mitigée.

Après une séance d’autographes (il faudra peut-être dire à Gaby que c’était pour l’anniversaire Matt et pas parce qu’il était bon au rugby qu’on lui a demandé de signer le maillot des Costos) la bande de copains s’est donné rendez-vous au Paresseux autour de canons pour l’anniversaire de l’ancien Président Matt. Bon anniversaire à toi et bon match lundi ! (NDLR : match gagné !) 🙂

Leave a Reply