Un match Costo !

Jour de manif, gilets jaunes oblige, les Costos, eux, sortent leurs bleus de travail pour un match contre les BRUT, bons derniers mais fins prêts à nous recevoir.

Un Dulcide repositionné au centre, un Henri sobre qui joue 3éme ligne (trop petit diront ses détracteurs, attendez son match) et deux crampistes venus prêter main forte  pas jambe forte akka Von kolksov), les noirs et jaunes sont bien présents au coup d’envoi après un échauffement sérieux.

Coach Whisky est pas content du début de match, trop d’approximation, trop de fautes en défense. On est sur d’une chose à la fin de la première mi-temps, la deuxième maison d’Adelin, c’est les rucks.

Après une prise de conscience générale à la mi-temps, les Costos reviennent avec de meilleures intentions, et commencent à jouer juste.

Les essais s’enchaînent, Max, Charles, Ben, Yode, Brioche, Babtou fragile ou encore Donatien salent de plus en plus l’addition.

Ce match commence à ressembler à quelque chose, on y revoit les combis travaillées aux entraînements, et surtout on sent les Costos frais comme des gardons, capable d’enchaîner les temps de jeu, de mettre de la vitesse !

Pour vous dire, 3 raffuts-cul de Chaltiel qui a boulevard devant lui, mais préfère donner au joueur le plus rapide de l’équipe… Edouard La Plume !

Vous l’aurez compris, une deuxième mi-temps très sérieuse, mais encore du boulot pour convertir toutes les bonnes situations que nous nous sommes créées !

Coach whisky est content, les joueurs sont contents, très belle performance des Costos qui peuvent rejoindre leurs potes en jaune sur les champs pour finir le boulot.

Prochain match ce samedi en coupe, contre les PINT Amaury, ce qu’ils ne savent pas c’est que nous la pression, on la subit pas, on la boit !

Mes félicitations à toute l’équipe, un match de plus en plus COSTO !

LE POINT BANANE : 6mn de jeu, c’est le temps qu’il m’aura fallu pour rentrer dans la Banana story. Premier ballon, une seule chose à faire, aplatir dans l’en but. Très bon au levé de coude, mais moins au baissé de coude, un en avant comme un grand, alors que je demande du sérieux à tout le monde. Mes excuses à toute l’équipe, promis la prochaine je plonge.