VRP – 0 / 48 – Costognos

Avec près de 2 mois de retard, les détails de ce 4ème match de championnat contre nos amis des VRP m’échappent, néanmoins le souvenir de cette victoire est doux, en voici les grandes lignes.

Compo : 1 Bariety, 2 Lapascalie, 3 Mengus, 4 Polese, 5 Taugourdeau M, 6 Chapelle, 7 Mlatac, 8 Taugourdeau F, 9 Speroni, 10 Brunet, 11 Thollet, 12 Boissonot, 13 Muth, 14 Borie, 15 Sagnes. Remplacants : Meyer, Braconnier, Franzini, Raunicher, Rocher, Kosman, Lacave, Raulo, Poly, Bonnardel, Venutier.

Les Costognos on fait le job face à une équipe qui souvent nous a fait trembler, jusqu’à en tomber parfois, en championnat, coupe ou LARGE… Je me souviens de l’opposition de la saison dernière ou nous avions vécu 20 dernières minutes diaboliques… Il ne fallait pas tomber dans le piège, nous l’avons esquivé avec maitrise. Il faut dire aussi que le jeu des Vieux Rugbyman des Ponts nous à semblé un peu plus « ridé » qu’habituellement…

Evidemment tout ne fut pas parfait, mais les valeurs costognienne étaient la pour alimenter une bonne dynamique insufflée depuis le BRUT. Ainsi, solidarité, engagement et application ont mené les fantassins noirs et jaunes par 8 fois en terre promise.

Le plus efficace a été notre capitaine, Boris Mlatac, qui s’est adjugé quasiment la moitié des essais en réalisant un hat trick. Il est élu par la même occasion homme du match (encore une fois, ce qui devient louche J ), ex aequo avec Manu Tougoudou, auteur d’1 essai. Saluons au passage la progression remarquable de ce néo rugbyman ex footballeur, qui tout cagneux qu’il est, pèse de plus en plus… Parmi les autres scoreurs de la journée on retrouve Raunicher Cross Fit, Franzouille, Orelsan Venutier et Muth.

Bilan : 48-0, du plaisir, le bonus offensif et une bonne dose de confiance pour la prochaine échéance.

 

Au delà de la dimension sportive, souvenons nous aussi que cette rencontre portait les stigmates d’un mal qui nous dépasse… Elle se jouait 15 jours après un 13 novembre rouge de sang et encore noir de deuil, pour la France, mais encore plus pour notre adversaire du jour qui comptait un absent dans ses rangs… Par bonheur, il est toujours là pour que nous puissions encore lui souhaiter un bon rétablissement.

Pour célébrer la victoire, le rugby, le sport, la vie, la soirée dut encore être mémorable car je ne m’en rappelle pas…

Les traditionnels remerciements vont aux VRP, à l’arbitre, à ALIX et aux autres fidèles supporters présents.